Les mathématiques comparent des phénomènes
les plus diversifiés et découvrent les analogies
secrètes qui les unissent.
    J.B.J. Fourier

Théorie des plaques et des coques


Activités de recherche - Les thèmes

Nous nous sommes intéressés à la modélisation à la fois théorique (modèles) et numérique (éléments finis), des structures mécaniques de faible épaisseur. D’une part nous avons développé des formulations Euler Lagrange pour les coques en grands déplacements avec, comme application priviligiée, l’emboutissage des tôles (collaboration Renault). Ceci fut le cadre de la thèse de I. Arregui ainsi que du mémoire d’ingénieur Cnam de D. Nurdin. Par ailleurs différents schémas d’éléments finis mixtes ont été mis au point tant sur le plan numérique que théorique. En particulier le couplage entre l’approximation de la géométrie a été pris en compte dans la formulation d’éléments finis mixtes originale. Une des particularités de cette approche, outre les excellents résultats numériques, est de permettre la prise en compte de conditions aux limites arbitraires. Par ailleurs, ce schéma numérique est compatible avec une procédure de déverrouillage des mouvements membranaires par adjonction de degrés de liberté sur certaines composantes des déplacements. Ce travail a conduit tout d’abord à la thèse de M. Salaün puis à son habilitation. L’extension au cas dynamique (vibration) a été effectué dans le mémoire d’ingénieur Cnam de P. Onfroy puis le cas de vibrations avec contact fut traité dans la thèse de I. Vautier dans le cadre d’une collaboration avec PSA.



Mis à jour le vendredi 8 juillet 2011, par : Wilk


Contact   |   Plan d'accès   |   Annuaire   |   Plan du site   |   IntraMaths   |   IntraCnam