Les mathématiques comparent des phénomènes
les plus diversifiés et découvrent les analogies
secrètes qui les unissent.
    J.B.J. Fourier

Séminaire d’Ingénierie Mathématique


- Le mercredi 4 avril 2012 en salle 17.2.14 :

13h45-14h45 : Jean-David Benamou (INRIA Rocquencourt) - Local High Frequency wave content Analysis.

Abstract : Given multi frequency domain Wave data, the proposed new algorithm gives a pointwise estimate of the the number of rays, their slowness vectors and corresponding wavefront curvature. With time domain wave data and assuming the source wavelet is given, the method also estimates the traveltime. We present numerical results on synthetic data that demonstrate both the effectivness and the robustness of the new method. Comparisons with some classical algorithms tends to show the superiority of the new method.

15h-16h : Youness Noumir (LAGA, Institut Galilée, Université ParisXIII) - Méthode Eulérienne pour la résolution des équations de l’aéroacoustique en haute fréquence ...

Dans cet exposé, nous proposons l’étude théorique et numérique de l’approximation haute fréquence du système d’Euler linéarisé autour d’un écoulement moyen régulier quelconque (non-uniforme, non-potentiel). Nous ramenons les équations sur la perturbation acoustique à un système hyperbolique symétrisable. L’étude asymptotique se fait en cherchant la perturbation acoustique sous la forme d’un Ansatz en puissances inverses de la fréquence (i.e. Série W.K.B.). Pour cela, on introduit une phase et une amplitude W. Nous démontrons alors que la phase est solution d’une équation non-linéaire du premier ordre que l’on appelle équation eikonale et un système d’équations de transport conservatives le long de la vitesse de groupe entre les termes de la série asymptotique. Nous utilisons par la suite des schémas numériques de type différences finies sur des maillages cartésiens pour la résolution des équations sous-jacentes de l’étude asymptotique. Nous abordons aussi le traitement d’une singularité de type pli par les intégrales oscillantes de Maslov-Hörmander.

- Le mercredi 11 janvier 2012 en salle 11.A2.32 :

13h45-14h45 : Thierry Foglizzo (CEA Saclay) - Modélisation des supernovae, théorie et expérience ...

Les étoiles dix à 20 fois plus massives que le Soleil finissent leur vie par l’effondrement gravitationnel de leur coeur, la formation d’une étoile à neutrons d’une masse solaire et l’expulsion des couches externe en une explosion appelée supernova. Le mécanisme d’explosion est encore mal compris sur le plan théorique. Les simulations numériques suggèrent que son efficacité dépend du développement d’une instabilité hydrodynamique pendant la seconde qui précède l’explosion. Cette instabilité nommée SASI ("Stationary Accretion Shock Instability") est liée à l’interaction entre les ondes acoustiques et les perturbations de vorticité, dans la région située entre une onde de choc stationnaire et la surface de la proto-étoile à neutrons. SASI est responsable de l’asymétrie de l’explosion, affecte le bilan de moment cinétique de l’étoile à neutron résiduelle et provoque l’émission d’ondes gravitationnelles.

- Le mercredi 14 decembre 2011 en salle 17.2.20 :

  • 13h45-14h45 : Adeline Augier (Universite Paris Sud) - Homogénéisation périodique de matériaux micro-structurés.
  • 15h-16h : François Dubois (CNAM - IMATH) - Une introduction aux schemas de Boltzmann sur reseau.

- Le lundi 14 novembre 2011 en salle 30.-1.05 :

  • 13h45-14h45 : Thomas Helie (IRCAM) - Représentation de systèmes non linéaires par les séries Volterra : Calcul de domaines de convergence et applications.
  • 15h-16h : Iannis G. Statis (Université d’Athènes) - Electromagnetics in deterministic and stochastic bianisotropic media.

- Le lundi 17 octobre 2011 en salle 31-1-05 :

  • 13h45-14h45 : Thierry Horsin (CNAM) - Contrôlabilité lagrangienne : aspects théoriques et numériques (i),
  • 15h-16h : Guillaume Legendre (Universite Paris 9) - Contrôlabilité lagrangienne : aspects théoriques et numériques (ii).

Septembre 2010 à août 2011

- Le mercredi 01 juin 2011 en salle 17.2.06 à 14h Damien Violeau, cherheur à EdF Chatou nous parlera de ses travaux en hydrodynamique.

PDF - 21.8 Mo

- Le mercredi 27 avril en salle 11.A2.32 à 14h Ludovic Martin (Docteur en Mathématiques, Ingenieur pour la societe "ASSYSTEM") nous parlera de "Conception aérodynamique robuste : vers la maîtrise de l’observation scalaire".
.
.

- Le mercredi 9 mars 2011 en salle 9.B0.16 (RdC du cote de l administration generale) :

PDF - 3.5 Mo
  • 14h : Philippe Durand (CNAM Paris) présente "Graphes et géométrie riemannienne en vue des applications".

- Le mercredi 2 février 2011 en salle 9.B0.15 (changement de salle !) (Saint Martin) :

  • 14h à 15h30 : Marie Debacq-Lapassat (CNAM Paris) présente "Exemples d’usages et de besoins en calcul scientifique pour le génie des procédés".
PDF - 1.6 Mo

Je prendrai quelques minutes pour expliquer ce qu’est le génie des procédés ; je présenterai ensuite, à titre d’exemple simplissime, un modèle mis en place lors de travaux antérieurs ; puis je présenterai de façon plus générale les besoins en calcul scientifique pour le génie des procédés, en m’appuyant notamment sur des travaux présentés dans le cadre du groupe de travail national "Informatique Et Procédés".

- Le mercredi 15 décembre 2010 en salle 31-3-05 au 3 ieme etage (2 rue Conte) :

  • 14h à 15h30 :Olivier Maurice (Ingenieur au Gerac) présente "Modélisation de la simplexité en compatibilité électromagnétique".

PDF - 2.9 Mo

Le GERAC est le Groupe d’Etudes et Recherches Appliquées à la Compatibilité électromagnétique. Originaire de GRAMAT où il fut créé pour répondre à des besoins du centre d’essais de Gramat en 1985, le GERAC a aujourd’hui 4 centres et des annexes : centres de Paris (Trappes), Toulouse, Bordeaux et Gramat et annexes de Madrid et Chelton. A part la CEM, le GERAC fabrique des sources hyperfréquences de très fortes puissances à Bordeaux.

- Le mercredi 24 novembre 2010 en salle 31-2-05 (2 rue Conte) :

  • 15h-16h : Jacques Leibowitch (Assistance Publique, Hopitaux de Paris) présente "Intermittents, En Cycles Courts, Les Anti Retroviraux Restent Efficaces... Bienvenue en I.C.C.A.R.R.E." :

Je serai interressé de vous montrer les données, aussi réelles que peut l’être le réel : deux ou un jour de traitement anti VIH par semaine, sous quadrithérpies innovantes, et basta... Restent les explications, là, le dossier est assez vide pour vouloir le remplir de nouveaux savoirs... Vive la connaissance qu’on n’a pas, c’est sans doute çà la recherche motivante, non ? !

 

  • 16h-17h : José Orellana (CNAM Paris) présente "Application du Contrôle Optimal à l’Amélioration des Trithérapies" :

PDF - 1.9 Mo

L’apparition des trithérapies a permis d’améliorer et de prolonger la vie des patients atteints par le VIH. Paradoxalement leur utilisation à long terme à dosage complet n’est pas sans risque pour la santé des malades et tend à favoriser l’apparition de souches virales résistantes. L’objectif est de proposer une amélioration des thérapies actuelles en utilisant les outils mathématiques de l’optimisation. Le problème de contrôle optimal obtenu reprend la dynamique du système immunitaire et du virus et les commandes sont directement liées aux doses de médicaments administrés.
L’application du principe du minimum de Pontriaguine et le choix d’un coût original conduisent à une posologie particulière pour chaque classe de médicaments adaptée à chaque patient.

- Le mercredi 20 octobre 2010 en salle 31-3-05 (2 rue Conte) :

  • 14h-15h : Alexis Herault (CNAM Paris) présente Calcul scientifique sur processeurs graphiques - Application à la "Smooth Particle Hydrodynamics". L’exposé aura lieu en Français.

- Le 22 septembre 2010 à 14 heures en salle 31-1-03 (2 rue Conte) :

  • 14h-15h : Laurent Hascoet présente Differentiation Automatique de programmes

PDF - 1.1 Mo

We present Automatic Differentiation (AD), an innovative (maybe classical by now) program transformation technique to obtain derivatives of functions implemented as programs. We shall briefly present the various approaches and tools, and give a focus on the reverse mode of AD, that computes gradients.

 

  • 15h-16h : Stephane Alestra présente "Inverse method for non linear ablative thermics and trajectory problems"

PDF - 1004.5 ko

We present some inverse methods developped at EADS IW for industrial applications at ASTRIUM ST : non linear ablative thermics (identification of heat flux convection) and trajectory problems (identification of aerodynamic coefficients). We show adjoint formulation and gradients computation, using optimal control technique, and discuss on recent experimentation of automatic differentiation tool (Tapenade, Inria) to compute efficiently the adjoint problem and gradients of objective function. Some promising results are showed.

Septembre 2009 à août 2010

- Laurent Dumas (Laboratoire Jacques-Louis Lions, UPMC) présente, le 23 juin 2010 à 14 heures en salle 31.1.05 (2 rue Conte), Approche évolutionnaire pour la résolution de quelques problèmes inverses en ingénierie et médecine.

PDF - 1.9 Mo

Deux exemples de problèmes inverses dans des domaines applicatifs seront abordés dans cet exposé. Le premier en médecine concerne la construction d’un modèle numérique d’écoulement artériel à partir d’un echotracking, l’autre en traitement d’images concerne la restauration d’une image de code barre floue et bruitée. Pour ces deux problèmes, on montrera comment l’approche évolutionnaire basée sur l’évolution stochastique d’une population de solutions a permis d’améliorer les résultats obtenus par des méthodes déterministes de descente. Une étude sur l’amélioration de la vitesse de convergence de ces méthodes, basée sur des principes d’évaluation approchée, sera également proposée.

- Isabelle GREFF (U. de Pau) présente, le jeudi 22 avril 2010 à 14 heures en salle 31-1-0 (2 rue Conte),

PDF - 399.4 ko

Plongement non-differentiable et Equations aux derivees partielles.



Mis à jour le lundi 2 avril 2012, par : Wilk


Contact   |   Plan d'accès   |   Annuaire   |   Plan du site   |   IntraMaths   |   IntraCnam